Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

À Fécamp, Traiteur de Paris lance une ligne de production de verrines (76)

Traiteur de Paris Investissement agroalimentaire fecamp normandie usine
Share Button

Entreprise. Traiteur de Paris, entreprise agroalimentaire de la zone d’activités des Hautes Falaises à Fécamp, crée une nouvelle ligne de production de verrines.

De minuscules petites verrines glissent sur le tapis de la nouvelle ligne de l’entreprise agroalimentaire Traiteur de Paris, à Fécamp. Les machines remplissent les produits lors des différentes étapes de la chaîne de production, puis les employées encapuchonnées dans leurs vêtements de protection mettent délicatement la touche finale au produit.

Des emplois à la clé

Comme elles, enfilons blouse, charlotte, masque et surchaussures, et en route pour la visite en compagnie du directeur, Benoît Daguenet.

Après le passage par le pédiluve et le lavage des mains, nous découvrons la nouvelle équipe en plein apprentissage : « Cela fait une dizaine de jours que la ligne a démarré. Nous sommes en période d’expérimentation, la nouvelle ligne ne sera véritablement opérationnelle qu’à la rentrée de septembre, après les vacances… » Une période mise à profit pour procéder aux réglages techniques et autres réparations indispensables dans l’établissement. « Pour faire fonctionner cette troisième ligne de fabrication, nous allons titulariser treize personnes. Des employés montent en compétence, que ce soit en cuisine industrielle, pâtissier ou opérateur de production. Quelques CDD ont également été embauchés pour le lancement du produit en lien avec le Pôle emploi et le BME (Bureau municipal de l’Emploi). »

Pour Traiteur de Paris, la qualité des produits est toujours au cœur des priorités, explique le directeur : « Nous sommes avant tout des traiteurs pour des produits haut de gamme réservés exclusivement aux professionnels, comme l’ont souhaité il y a une vingtaine d’années Yann Le Moal, chef pâtissier passionné, et Denis Pinault, jeune entrepreneur, en créant un petit laboratoire culinaire à quelques minutes de Paris. »

Produits haut de gamme

Au fil des années et grâce à la maîtrise de la surgélation, la petite entreprise artisanale se développe, et l’on retrouve ses produits dans de nombreux palaces et restaurants de par le monde, au travers d’une gamme de produits « premium » : cocktails salés, canapés mais aussi entrées, légumes cuisinés, tartes, cakes ou autres cocktails sucrés et desserts, auxquels s’ajoutent dorénavant les verrines dont la conception reste jalousement secrète.

Benoît Daguenet dévoilait cependant quelques éléments de cet investissement : « Ce lancement de ligne de production a nécessité plus de 700 000 €. Plus de 100 000 verrines par jour sortiront de la ligne de fabrication, soit 400 000 produits/jour sur l’ensemble de la production, au total 15 tonnes de produits/jour en produits moulés (gratin de pomme de terre), desserts, cakes et aujourd’hui les verrines… »

Pratique

Cette entreprise familiale, qui génère un chiffre d’affaires de 41 millions par an, emploie plus de 350 à 400 collaborateurs dans ses ateliers de la Guerche de Bretagne (miniatures, canapés sucrés et salés…), dont 160 sur le site de Fécamp sis sur la zone d’activités des Hautes Falaises. Son siège social se trouve à Rennes.

La suite sur: www.paris-normandie.fr