Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

À Saint-Gilles-Croix-de-Vie, le groupe Gendreau a de l’appétit et rachète la Conserverie Petit Pierre (62)

Conserverie Petit Pierre Gendreau usine agroalimentaire investissement
Share Button

Le conserveur de Saint-Gilles-Croix-de-Vie vient de racheter un de ses concurrents. En entrant au capital de la conserverie Petit Pierre, le groupe se ménage un potentiel de production.

Rachat d’entreprises

Mais depuis peu, le groupe local est sorti de ses frontières vendéennes sur le plan de ses sites industriels. Le PDG, Philippe Gendreau, a racheté la conserverie du Grand Léjon, à Binic (Côtes-d’Armor) également sur le créneau des produits de la mer. Cette entreprise emploie 45 personnes. En décembre, le groupe est entré au capital du conserveur Petit Pierre à hauteur de 66 %. Cette récente opération, de plus grande envergure que la précédente, est également synonyme d’une nouvelle orientation industrielle stratégique.

Cap au Nord

« Cet investissement permet de bénéficier d’un très beau site industriel près de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) dans la zone de Landacre où l’entreprise Petit Pierre est arrivée depuis 2006. C’est une réponse pour délester notre site de Saint-Gilles-Croix-de-Vie quand il devient saturé. Pendant la haute saison de la sardine, il n’est par exemple pas facile de travailler en même temps sur le maquereau », explique Philippe Gendreau.

Préserver son développement

Le groupe Gendreau qui n’a plus beaucoup de potentiel de développement sur ses sites de Saint-Gilles-Croix-de-Vie s’est donc mis en quête de nouvelles opportunités pour se développer. « Le rachat d’une entreprise comme Petit Pierre était l’une des solutions. »

Philippe Gendreau a écarté l’idée de la construction d’une nouvelle usine pour des raisons de coût. Le site du quartier de Bilbao, route des Sables, est enclavé depuis l’ouverture à l’immobilier dans le quartier du Sablais. Mais Gendreaucontinue d’optimiser ses sites locaux.

Travaux à Saint-Gilles

« Nous avons réalisé des travaux de réfection de la charpente sur le site de la conserverie Gendreau. Et chez VIF, les lignes de production ont été reconfigurées. Nous en disposons désormais de sept. Sur le site de la route de La Roche, des travaux concernent la plateforme logistique, qui va être portée à une capacité de 6 500 palettes sur une surface de 4 000 m2. Nous investissons également dans notre pays ! »

Renforcement en Manche

Actionnaire majoritaire de la conserverie Petit Pierre, le groupe Gendreau prend une nouvelle dimension avec une unité de production de 90 personnes. Le groupe atteint un total de 600 salariés et est désormais présent sur la façade Atlantique et en Manche. La proximité de Boulogne-sur-Mer, deuxième port français en termes de volume de pêche est un atout pour un transformateur de produits de la mer.

La conserverie Gendreau a atteint un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros et réalisé une progression de 3,5 % sur son dernier exercice 2017.

Source :  Ouest-France