Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Bioviver , groupe Léa Nature, la première unité de production inaugurée à Damazan (47)

biovivier-lea-nature-bio-agroalimentaire-damazan-usine-production
Share Button

Venus tout droit de Belgique, Marcel et José Verbruggen sont venus s’installer en Lot-et-Garonne à la fin des années 1970, pour cultiver des fruits et légumes bio. Au début des années 1970, Marcel Verbruggen créait, à Bazens, l’usine de transformation de produits bio Viver.

Devenue Bioviver, la conserverie de produits 100 % biologiques a été rachetée en 2000 par le groupe Léa Nature. Afin d’agrandir la gamme proposée par l’usine de Bazens, Léa Nature a acquis en 2015 un terrain de 5 ha sur le pôle d’activité de la confluence à Damazan et pour y construire un atelier de production de sachets individuels bio micro-ondables, dédié au sans gluten et sans lactose. Opérationnel, cet atelier de production ultramoderne et ultra-robotisé accueille sur 2500 m² une ligne de fabrication de sachets repas, soupes, purées de légumes et sauces bio, sans gluten ni lactose. Il a permis la création de 10 emplois, 5 nouveaux sont en recrutement. L’activité a démarré dans la zone de la Confluence le 3 avril 2017. Actuellement, l’usine emploie 15 personnes pour 40 références fabriquées. Lundi dernier, accueillis par Charles Kloboukoff, président-fondateur de Léa Nature/Compagnie biodiversité, Alain Brugalières, directeur général de Bioléa, et Frédéric Deudon, directeur des sites Bioviver, nombreux élus, membres du groupe, maîtrise d’œuvre et partenaires ont pu découvrir l’usine flambant neuve. Après la visite commentée des ateliers, le site de production damazanais a été inauguré. Une prochaine inauguration est prévue pour 2019 sur ce même site avec la mise en service d’une nouvelle unité de production de bocaux bio de grandes séries (confitures, sauces et légumes cuisinés), qui permettra de tripler les capacités de production de bocaux de la société Bioviver, afin de répondre à la forte augmentation de la demande (soit 30 millions de bocaux verre). Bioviver Damazan jette les bases d’un futur pôle d’activités bio évolutif et porteur de nouveaux emplois.
La suite sur: La Dépèche