Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

La biscuiterie de l’Abbaye prévoit la construction d’un bâtiment de stockage de 5 000 m² (61)

Biscuiterie de l'abbaye orne agroalimentaire usine entrepot stockage
Share Button

L’entreprise installée à Lonlay-l’Abbaye, dans l’Orne, depuis 1964, va s’agrandir. Le projet, prévu depuis un an prévoit la construction d’un bâtiment de stockage de 5 000 m². Des embauches pourraient être créées. Coût du projet : 3,5 millions d’euros.

Le projet est dans les cartons depuis un peu plus d’un an. La biscuiterie de Lonlay-l’Abbaye, dans l’Orne, va s’agrandir. La construction d’un bâtiment de 5 000 m² est annoncée.« Actuellement, tous nos produits finis et nos emballages sont stockés à Ernée, en Mayenne,explique Gérard Lebaudy, président de la société.Des navettes entre les deux sites sont assurées chaque jour. »

Les salariés rapatriés

Ce bâtiment en location, d’une surface de 3 600 m², arrive à saturation. « On manque de place, il fallait trouver une solution », poursuit le président. Le nouvel entrepôt pourrait également permettre de stocker des matières premières.

Les 7 à 8 salariés présents quotidiennement à Ernée seraient rapatriés sur le nouveau site de Lonlay-l’Abbaye. Et quelques embauches pourraient être créées. Coût du projet: 3,5millions d’euros.

Ce projet, s’il est déjà bien ancré dans les têtes, est encore dépendant d’une décision administrative. « Notre Plan d’occupation des sols (POS) doit être révisé en Plan local d’urbanisme (PLU). On attend la validation par le préfet, prévue le 1ermars », détaille Christian Derouet, maire de Lonlay-l’Abbaye. Décision qui doit permettre la création d’une zone d’activité route de Tinchebray. « Ici, le message, c’est qu’il faut tout faire pour favoriser le développement économique, appuie Christian Derouet. La vie locale est basée sur l’emploi. »

Les travaux du bâtiment dédié à la biscuiterie devraient commencer début 2018. « L’objectif, c’est d’emménager en 2019 », confie Gérard Lebaudy.

Livraison pour 2019 ?

Cette zone, si elle n’existe pas encore, serait « déjà occupée à 90% », d’après Christian Derouet…

La suite sur:  Ouest-France