Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Biscuiterie. Un projet d’extension chez la Mère Poulard (35)

Mère Poulard biscuiterie agroalimentaire extension usine bretagne ille et vilaine fougeres
Share Button

Située à Saint-Etienne-en-Coglès (Ille-et-Vilaine), la biscuiterie connaît « une accélération très importante de sa croissance ». Un agrandissement est prévu d’ici 2020.

Une grande automatisation

Spectacle captivant, presque hypnotique, auquel assistent quotidiennement les employés de la Mère Poulard, la célèbre biscuiterie, dont l’usine est située à Saint-Etienne-en-Coglès, près de Fougères.

Sous leurs yeux attentifs, des milliers de biscuits prennent forme sur les lignes de production, de 9 h à 17 h. « On produit 1,5million de biscuits par jour et 750 000 cookies », estime Sébastien Pautrel, le directeur général.

Du moulage à l’emballage en passant par la cuisson et le refroidissement à température ambiante, tout est automatisé, avec même deux passages au détecteur de métaux. Excepté pour le mélange des ingrédients et le pétrissage au début, où l’intervention humaine est nécessaire, les gâteaux arrivent dans les emballages pratiquement prêts à être expédiés, seulement grâce aux tapis roulants, machines ou autres pinces.

Et les agents de productions assurent le bon déroulement du processus et repèrent les imperfections. Un biscuit craquelé ne sera pas vendu. « Impressionnant de technicité », témoigne un Allemand, dont le groupe de voyage a pu visiter exceptionnellement la biscuiterie, vendredi, dans le cadre d’un jumelage avec la ville voisine de Saint-Brice-en-Coglès. L’usine emploie 75 personnes.

En croissance

L’entreprise a « développé de nombreux nouveaux marchés ces derniers mois, notamment dans les TGV » et « sa croissance connaît une accélération très importante » selon Sébastien Pautrel, sans en dévoiler le chiffre d’affaires. La marque est présente dans 70 pays dans le monde. La biscuiterie adapte notamment ses packagings selon les secteurs.

Fort de cette bonne santé économique affichée, « un agrandissement est prévu d’ici 2020 ». En 2010, l’usine avait déjà doublé de superficie pour atteindre les 5 000 m2, afin d’y installer une nouvelle ligne moderne de production.

La suite sur:  Ouest-France