Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Boulogne : le groupe Delanchy investit 7 M€ à Capécure et va embaucher 30 personnes (62)

DELANCHY CAPECUR BOULOGNE TRANSPORT LOGISTIQUE FROID TEMPERATURE DIRIGEE PLATEFORME PAS DE CALAIS
Share Button

Le groupe de transport et logistique, Copromer-Delanchy, basé à Capécure, vient d’annoncer un projet d’extension avec création d’emplois. Brigitte Delanchy, directrice générale, était vendredi à Boulogne pour signer l’achat d’un bâtiment, propriété de la communauté d’agglomération.

Brigitte Delanchy, 53  ans, est une femme étonnante dans un monde d’hommes. Longtemps complexée d’être une « fille de…  » (Joseph Delanchy, son père, a créé la société de transport en 1968), elle se dit aujourd’hui «  fière  » de sa réussite. Son groupe, qui a racheté Copromer il y a vingt ans, est l’un des acteurs majeurs du transport et de la logistique de produits frais (65 % transport et 35 % pour la logistique).

À la tête d’un groupe de 3 000 personnes réparties sur 40 plateformes réfrigérées (1 000 camions) en France et en Italie, elle aime rappeler les valeurs sociales et de développement durable de son entreprise.

Elle emploie déjà 220 personnes à Boulogne

Pour elle, l’humain a une place très importante dans l’entreprise. «  Nous n’avons quasiment pas de turn-over avec une moyenne d’âge de 39 ans. Nous sommes en pleine croissance », explique-t-elle tout sourire. ÀBoulogne, le site compte 220 personnes dont 100 préparateurs de commandes et 80 conducteurs. La flottille est de cinquante camions. Le site de Boulogne livre à 85 % en France et à 15 % en Europe.

Pour Brigitte Delanchy, le port de Capécure est « the place to be ». «  Capécure est connu mondialement. C’est une porte d’entrée pour toute l’Europe. Avec notre site basé à Liévin, nous n’arrivions pas à capter les Belges ou les Néerlandais. Ici, je suis sûre de pouvoir capter les flux. Au-delà des produits de la mer, il faut être encore plus présent sur l’agroalimentaire. Nous avons appris ce métier de l’approvisionnement des produits frais grâce aux produits de la mer. Aujourd’hui, nous livrons également de la viande et du fromage au départ de Boulogne. Ce sont des produits issus de toute la région. Nous ne travaillons qu’en flux tendu. Nous ne pouvons souffrir d’aucun retard. »

Déjà un oeil sur un autre bâtiment

Le site de Boulogne était devenu trop petit. Vendredi, le rachat à la CAB d’un bâtiment parallèle à celui de Delanchy a été signé pour 1 M €, selon l’estimation des Domaines. Ce bâtiment va être rénové. Les travaux vont débuter dans quinze jours et devraient s’achever fin juillet. Il accueillera un entrepôt logistique de produits agroalimentaires frais et ultra frais.

Un autre bâtiment va être construit en septembre pour rattacher le bâtiment actuel de la société à celui qui vient d’être acquis. Le coût de l’investissement est de plus de 7M €.

Un projet qui a enchanté les élus boulonnais. D’autant qu’elle a aussi glissé avec humour qu’elle avait «  mis une option  » sur un autre bâtiment de la CAB, juste à côté du bâtiment qu’elle vient d’acheter. «  On pourrait très vite être à saturation.  » Brigitte Delanchy pense déjà au coup d’après. «  Boulogne pourrait être une zone pour le grand export. »

TRENTE POSTES DE PLUS À POURVOIR

Avec l’extension, trente postes vont être créés sur les quatre années à venir. Le groupe recrutera des préparateurs de commandes, des laveurs de camions, des conducteurs et des opératrices de saisie.

Depuis un an, l’entreprise Delanchy a créé une pépinière d’entreprises, en partenariat avec Réussir ensemble dans le Boulonnais, pour des personnes en échec scolaire. Elle a accueilli sept personnes en alternance. Deux ont été embauchées en CDI.

La suite sur: nordeclair.fr