Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

La conserverie Courtin s’apprête à changer d’ère ! (29)

conserverie Courtin bretagne agroalimentaire tregunc
Share Button

La maison Courtin, plus ancienne conserverie de poisson de Concarneau fondée en 1893, prépare son déménagement à Trégunc dans un nouveau bâtiment de 1.900 m2 dont la livraison est prévue pour janvier 2017. A la clé, le doublement de ses capacités de production et de nouvelles installations pour accueillir des visites du public (tourisme industriel).

Sur son site actuel de Concarneau, Courtin produit 200 tonnes par an de produits haut de gamme sans conservateurs, ni additifs, ni colorants : soupes de poisson, sardines, maquereaux, thon, rillettes de la mer et autres plats cuisinés (dont le fameux confit de coquilles Saint-Jacques). Les précieuses conserves sont ensuite commercialisées en vente directe grâce aux 6 magasins de l’entreprise – tous dans le Finistère – qui assurent les deux tiers des ventes ainsi qu’auprès d’une clientèle professionnelle ou encore à l’international dans une vingtaine de pays.

La conserverie a investi 3,5 millions d’euros pour son nouveau site de Trégunc, avec, sans toucher aux recettes, un process de fabrication totalement modernisé permettant d’améliorer les conditions de travail de ses salariés et de multiplier par 2 les capacités de production dès début 2017 (jusqu’à 3,5 fois si besoin). Trois embauches sont prévues pour renforcer l’effectif actuel de 17 personnes.

Courtin en profite également pour renforcer sa stratégie en matière de tourisme industriel avec un petit musée dédié à l’histoire de la conserve concarnoise et un circuit de découverte de la fabrication des produits. « « Les gens apprécient de plus en plus de voir l’envers du décor.

Des effectifs, qui vont s’accroître en 2017 avec six nouveaux salariés, embauchés à la production dans la nouvelle usine. La société regarde l’avenir avec optimisme. Elle n’a d’ailleurs aucun mal à convaincre les investisseurs.

La suite sur:  Bretagne Innovation