Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Créaline agrandit son usine agroalimentaire de 5 300 m² à Lessay (50) (38)

Créaline florette manche agroalimentaire soupe puree lessay usine
Share Button

À l’étroit dans ses locaux, le spécialiste des soupes et purées fraîches s’agrandit à Lessay, dans la Manche, pour doubler sa capacité de production et son effectif. Cette nouvelle unité ouvrira l’automne prochain. Entretien avec Jean-Noël Le Carpentier, directeur général de Créaline.

Pourquoi agrandir votre usine à Lessay ?

Quand nous nous sommes installés ici, en 2010, nous savions qu’à terme nous arriverions à saturation. Aujourd’hui, nous produisons 6 000 t de purées et soupes fraîches. Avec cette nouvelle unité, nous serons capables de doubler notre production. L’ouverture de ce nouveau site est prévue à l’automne 2017. Nous allons passer d’environ 4 500 m2 à 9 800 m2. Un investissement de plusieurs millions d’euros. Cet effort était nécessaire pour faire face à la concurrence des multinationales.

Cet agrandissement se soldera-t-il par des embauches ?

Oui, nous envisageons plusieurs dizaines d’embauches sur trois ans. Actuellement, Créaline emploie une centaine de personnes. Le recrutement se fera avant l’été, en lien avec Pôle emploi et les agences d’intérim. Il faut apprécier le travail manuel. Nous aurons besoin de tous types de profils, notamment pour des postes de conducteurs de lignes.

Comment sera organisé le site ?

Nous voulons qu’il soit en cohérence avec les valeurs de l’entreprise, avec des bureaux accueillants, propices à l’échange. Nous souhaitons impliquer le personnel dans cette réflexion, afin qu’il conçoive son environnement de travail. De nouvelles lignes de production y seront, par ailleurs, installées. La notion de développement durable nous tient également à coeur. Nous mettrons en place un système pour récupérer l’énergie de cette unité, qui comprendra des zones chaudes et froides. Enfin, un parking de 110 places sera aménagé.

Quelles perspectives envisagez-vous ?

Le parcours de Créaline a été un long cheminement. Nous sommes montés en puissance petit à petit. Aujourd’hui, notre marque est présente dans la moitié des grandes surfaces en France. Il faut continuer à améliorer notre réseau de distribution et conquérir de nouveaux consommateurs. Nos clients sont les meilleurs ambassadeurs. Nous commercialisons une trentaine de références. Nous allons renforcer notre secteur recherche et développement et réinventer et améliorer nos recettes.

C’est aussi une bonne nouvelle pour vos fournisseurs de légumes…

 C’est un signal très positif pour la trentaine de producteurs qui travaillent avec nous. Le contexte économique reste tendu dans le secteur agricole mais on y croit. On mise avant tout sur les produits naturels et locaux. Nos fournisseurs sont en majorité basés en Normandie et en Bretagne. La qualité est primordiale. Il faut de bons légumes pour faire de bonnes purées et soupes. Nos plats sont conçus sans additif ni colorant ni conservateur.
La suite sur:  Ouest-France