Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Disgroup va encore encore agrandir sa plateforme logistique de Saint-Sauveur-des-Landes (35)

Saint-Sauveur-Des-Landes Disgroup logistique plateforme température dirigée Bretagne agroalimentaire Fougères
Share Button

La plateforme du groupe, spécialisé dans les métiers de bouche, réalise sa troisième extension pour faire face à une croissance qui dure depuis environ dix ans.

Dans le courant de l’été, la plateforme de la SAS Disgroup va encore accroître sa surface. De 7500 m² actuellement, elle passera à 10 000 m². En ajoutant les parkings et les voies d’accès pour les camions, l’entreprise arrivera au maximum de sa parcelle de 2,5 ha de terrain qu’elle occupe depuis 2007 dans la zone de Plaisance à Saint-Sauveur-des-Landes.

Il s’agit du troisième agrandissement du site après ceux de 2009 et de 2012. Plus de 3 millions d’euros sont investis par le groupe dans ces travaux. Cette extension a été programmée « pour faire face à l’augmentation du réseau d’adhérents de la SAS Disgroup, qui continue à se développer sur le territoire français », explique Marc Roussel, directeur de la plateforme.

Spécialisé dans les métiers de bouche (produits frais et laitiers, traiteur et restauration, surgelés, chocolats…), notamment le secteur de la boulangerie, de la viennoiserie et de la pâtisserie (BVP), Disgroup fédère une cinquantaine de grossistes indépendants dans l’hexagone et l’outre-mer. Ses adhérents, qui sont aussi actionnaires du groupe, livrent des artisans en matière première et en matériels pour leur activité.

37 751 tonnes en 2015

Le site de Saint-Sauveur assure ainsi le stockage et la redistribution de 3700 références, dont les propres produits de Disgroup. Fin 2015, la plateforme logistique a réalisé son record avec 37 751 tonnes de produits expédiés, pour un chiffre d’affaires de 86 M€ et un réseau de 2500 fournisseurs. « On est assez attaché à la provenance des produits », souligne Marc Roussel en précisant que le groupe travaille majoritairement avec des industriels français.

Disgroup possède deux sites en France : la plateforme de services pour ses adhérents à Saint-Sauveur, qui emploie vingt-huit salariés et des intérimaires (préparateurs de commandes, caristes, manutentionnaires…) et utilise un système de gestion des emplacements de stockage, ainsi qu’un établissement secondaire en Isère (cinq salariés) pour la gestion commerciale, administrative et financière, le marketing et la surveillance qualité.

Création d’emplois

L’extension du volume de la plateforme va ainsi accroître le nombre des références (500 supplémentaires). « Il y aura de la création d’emplois », promet Marc Roussel, qui assure que « la croissance est là depuis une dizaine d’années ». Le responsable voit d’ailleurs déjà plus grand et a posé une option sur un terrain de 15 000 m² à côté du site actuel. Le compromis de vente devrait être signé avec Fougères communauté le mois prochain.

La suite sur: Ouest France