Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Eurial injecte 6 millions d’euros pour diversifier la production de son usine de Château-Salins (54)

Eurial usine agroalimentaire investissement
Share Button

L’usine Eurial Ultra-Frais de Château-Salins (Moselle) se diversifie dans les segments des produits végétaux sans soja et des boissons. Sa maison-mère Eurial (groupe Agrial) va boucler en mai 2018 un investissement de 6 millions d’euros à cet effet. Une trentaine d’emplois devrait être créés d’ici 2019.

Le site de transformation laitière Eurial Ultra-frais de Château-Salins (Moselle) engage une double diversification pour retrouver les chemins de la croissance. Sa maison-mère, Eurial (groupe Agrial) va boucler en mai 2018 un programme de 6 millions d’euros d’investissement soutenu à hauteur de 1,2 million d’euros par la région Grand Est. Cette enveloppe devrait se traduire par la création d’une trentaine d’emplois en CDI sur le site au cours des vingt prochains mois.

La première moitié de l’investissement a d’ores et déjà permis de mettre en service en octobre 2017 une ligne de fabrication de produits 100 % végétaux. La recette à base de lait de riz, lait d’avoine et lait d’amande, est conditionnée en pots individuels.

« Nous lançons ce produit de rupture sous la marque « A Bicyclette » dans quasiment la totalité des enseignes de la grande distribution. Il s’agit de nous positionner sur le segment du végétal sans soja qui profite d’une progression annuelle à deux chiffres depuis cinq ans« , expose Marc Grandjean, directeur du site Eurial Ultra-frais de Château-Salins. Depuis décembre 2017, l’usine mosellane fabrique également des produits caprins commercialisés sous la marque Soignon, en appui du site de Riec-sur-Bélon (Finistère), saturé.

Renouer avec les 65 000 tonnes transformées par an

L’autre moitié de l’investissement va se concrétiser en mai 2018 à Château-Salins par le démarrage d’une ligne d’embouteillage destinée à développer la gamme des boissons dans des formats de 250 millilitres à 1,5 litre. Jusqu’à présent, l’usine était cantonnée dans le segment des « mini-drinks », des yaourts à boire jusqu’à 100 millilitres.

Spécialiste des yaourts, flans et crèmes aux œufs, le site Eurial Ultra-frais de Château-Salins a vu ses volumes de transformation laitière dégringoler de 40 % ces dix dernières années pour atteindre 49 000 tonnes en 2017. Son investissement vise à relancer l’activité en spécialisant davantage le site qui emploie 210 personnes. Son objectif est fixé à 65 000 tonnes transformées chaque année à l’horizon 2020.

La suite sur : L’Usine Nouvelle