Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Le groupe Rivière implante une nouvelle usine agroalimentaire à Mondragon (84)

Les Mets de Provence Groupe Rivière Usine agroalimentaire
Share Button

Le groupe Rivière a choisi la zone d’activité Notre-Dame à Mondragon dans le Vaucluse pour implanter sa nouvelle usine de production agroalimentaire, pour la fabrication et le conditionnement sous forme de tube en plastique de sauces, aides culinaires et condiments. Le projet, d’un budget global de 1,8 millions d’euros, s’achèvera au printemps 2016 et 5 salariés devraient être recrutés à la création, une quinzaine à trois ans.

Une approche innovante par de nouveaux contenants

Le groupe Rivière dont le siège est basé à Castelnaudary fabrique des plats cuisinés du Sud-Ouest, en particulier le cassoulet. Il possède une entreprise à Bollène (Vaucluse), la société Les Mets de Provence, rachetée en 2001, qui produit des condiments et des plats cuisinés provençaux (ratatouille, tapenade, pesto, anchoïade…). L’entreprise commercialise ses produits sous un emballage traditionnel (verre ou boîte métallique), et a lancé en 2014 un conditionnement innovant sous forme de tubes en plastique souple et semi-rigide pour les gammes condimentaires et aides culinaires, avec une durée de conservation de 24 mois.

Cette nouvelle offre a été très bien accueillie par les consommateurs et les réseaux de distribution (1er prix de l’innovation 2015 chez Système U et référencement annuel, référencement également chez Carrefour). La création d’une nouvelle unité de production de 1 600 m2, accompagnée par la communauté de communes Rhône-lez-Provence avec le soutien de Vaucluse Développement, vise à répondre à cette forte demande et aux perspectives de développement en France et à l’export pour l’ensemble des conditionnements en plastique tubes, barquettes…

« Notre ambition est d’atteindre 5 millions d’euros de chiffre d’affaire à 3 ans » indique Jérôme Guttierez, le directeur d’usine, « avec toujours 3 critères qui sont les piliers de notre métier : la qualité, le prix, et le respect des délais. »

Ces nouveaux contenants seront-il à l’origine d’innovation dans les contenus ?  « Il y a en effet une approche innovante par les nouveaux contenants, mais c’est aussi l’opportunité de renouveler l’utilisation des produits traditionnels avec un nouveau confort d’utilisation ».