Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Guyader inaugure sa nouvelle usine agroalimentaire de charcuterie cuite à Saint-Agathon (22)

Guyader Saint-Agathon Cotes d'Armor Bretagne Agroalimentaire Industrie Usine Charcuterie
Share Button

Après un déménagement depuis Quintin, le groupe Guyader a inauguré, le 6 novembre 2015, de nouveaux locaux de 7.400 m2 à Saint-Agathon (Côtes-d’Armor) dédiés à la fabrication de charcuterie cuite. Ce nouvel outil industriel lui permettra à terme de doubler sa capacité de production charcutière, métier d’origine du groupe.

Ce chantier, rondement mené, aura duré 8 mois et coûté 5 millions d’euros. Il va permettre à Guyader de passer d’un potentiel de production de 2.600 tonnes à 4.000 tonnes de charcuterie cuite. C’est bien le pâté – plus particulièrement le pâté de campagne breton sous IGP (Indication géographique protégée) – le produit phare du site puisqu’il représente 70% des volumes, les 30% restant étant dédiés aux produits de salaison et aux produits festifs.

« L’objectif de ce déménagement était d’améliorer le confort et la sécurité de nos salariés tout en nous permettant d’augmenter notre capacité de production », explique Éric Toulot, responsable marketing de l’entreprise.

Guyader commercialise majoritairement ses produits charcutiers à destination de la grande distribution (70 %). Les 30 % restant se répartissent entre la restauration hors domicile (20%) et l’export (10%). Le groupe agroalimentaire entend bien s’appuyer sur ces deux derniers axes et sur sa stratégie qualité pour continuer à développer son activité charcuterie et peut-être alors embaucher à nouveau – le site compte actuellement 95 salariés, comme précédemment à Quintin.

 

Croissance de l’activité

« Cet investissement était devenu nécessaire pour continuer à stocker sur un même site l’ensemble des productions de produits surgelés du groupe », explique Guillaume Blanloeil, directeur général de Saint Jean, précisant que sur les dix dernières années, la croissance des ventes de produits surgelés a été de 10 % supérieure à celle des ventes globales de la société. « Ces produits sont particulièrement appréciés dans la restauration collective et le home service, marchés que Saint Jean souhaite continuer à développer rapidement ».

Cette extension aura nécessité un investissement de 3,3 Millions d’euros comprenant le bâtiment et les machines mais aussi l’installation de panneaux photovoltaïques sur 750 m². Le site de Romans est certifié ISO 14001.

Saint Jean vise les 80 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici 2014, notamment en augmentant ses volumes réalisés sur les activités quenelles et produits traiteurs.

 

La suite sur: Bretagne Innovation