Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Investissement. Un géant mondial du thon investit à Lignol (56)

Sea Value PLC THON Agroalimentaire Bretagne Usine Lignol
Share Button

Le groupe thaïlandais Sea Value PLC a racheté l’usine de thon de Lignol, dans le Morbihan, en octobre. Son grand patron est venu la visiter lundi. Il va y investir deux millions d’euros et créer quatre emplois.

12 employés

Agitation inhabituelle, lundi matin, chez Sea Value Atlantic, à Lignol. L’usine de transformation de poisson du petit bourg centre-breton a accueilli son nouveau grand patron. Poj Aramwatananont, président et actionnaire principal du groupe Sea Value PLC, emploie 15 000 salariés à travers le monde. Il est venu de Bangkok (Thaïlande) pour rencontrer ses douze employés lignolais.

Accompagné de six collaborateurs, le « big boss » du deuxième producteur mondial de conserves de thon a visité l’usine, qu’il a rachetée en octobre dernier. Il s’apprête à y injecter deux millions d’euros.

« Un premier pas en Europe »

« Cet investissement est un premier pas pour notre groupe en Europe », sourit le grand patron, avant de se renseigner sur les capacités logistiques du secteur. « L’usine de Lignol est la première unité de production du groupe Sea Value PLC hors Asie », explique Bertrand Ziegler, son directeur général.

Dans la salle de pause de l’établissement, le sous-préfet de Pontivy, Mickaël Doré, et les élus locaux prêtent une oreille attentive aux propos du Thaïlandais. Le patron asiatique envisage de développer l’activité à Lignol et de monter une conserverie de thon en France.

Avant de passer sous la houlette de Sea Value PLC, l’usine s’appelait Atlantic Gourmet. Son activité est restée la même : depuis 2012, on y transforme du thon. Il est revendu à des industriels de la restauration et de la boulangerie, qui en agrémenteront sandwiches, salades et plats cuisinés.

Le poisson arrive d’Asie par containers à Rotterdam (Pays-Bas). Il est ensuite acheminé par camion à Lignol. Là, les énormes longes – des filets surgelés et agglomérés de thon – sont transformées puis conditionnées en poches souples, prêtes à l’emploi. « Entre trente et quarante tonnes de poisson transitent ici chaque semaine. »

Quatre emplois créés cette année

« Cette activité va être développée et d’autres lignes de production vont être lancées dans un avenir proche », annonce Bertrand Ziegler. A la clé, la création de quatre emplois cette année et, tous l’espèrent, d’autres dans les années à venir.

De quoi redonner le sourire au maire de la commune de mille habitants : « Lorsque j’ai été élu, en 2008, Lignol était présentée comme la capitale du foie gras, raconte André Jaffré. 120 personnes travaillaient dans les trois usines agroalimentaires de la zone artisanale. »

La crise est passée par là : ils ne sont plus qu’une vingtaine aujourd’hui, dans deux nouvelles entreprises. La renaissance de Sea Value est un signal positif, dans un bassin en quête d’emplois. « Peut-être allons-nous devenir la capitale du poisson ? »

La suite sur: Ouest France