Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Larnaudie foie gras croît et veut s’agrandir à Figeac (46)

Larnaudie foie gras usine agroalimentaire extension atelier lot
Share Button

L’activité de l’entreprise Larnaudie foie gras ne cesse de croître. Elle projette donc de s’agrandir sur la zone de L’Aiguille en achetant le centre technique voirie du département. Le but : avoir un nouvel outil de production agroalimentaire en septembre 2016.

Rien n’est encore acté, mais le projet est en bonne voie. Pour poursuivre son développement, l’entreprise Larnaudie foie gras souhaiterait s’étendre sur la zone d’activité de L’Aiguille. Des discussions sont en cours avec le conseil départemental du Lot pour acquérir le centre voiries, mitoyen de l’entreprise.

Arthur d’Espous, le directeur général de Larnaudie, a répondu à nos questions.

En quoi consiste votre projet d’agrandissement ?

Cela fait deux ans que nous réfléchissons à l’extension de nos bâtiments pour répondre à une progression d’activité de l’ordre de 5 à 10 % par an. Avec le contournement de Figeac, nous ne pouvons plus nous développer de ce côté, reste l’éventualité de racheter le centre technique voirie du département, selon l’accord des instances publiques. Nous aimerions que cela se concrétise pour disposer d’un nouvel outil de production en septembre 2016.

Quels sont vos besoins ?

Il faut conforter notre installation sur la zone de L’Aiguille. Nous avons besoin de nous développer pour améliorer nos volumes de production et renforcer nos conditions de travail, mais il faut que tout reste groupé au même endroit. L’entreprise se porte bien, la croissance est là et nos clients fidèles. Nous poursuivrons donc notre activité sur les mêmes gammes de produits, avec quelques innovations, de nouveaux formats, une évolution des coffrets cadeaux et de la gamme Quercy…

Y aura-t-il des recrutements ?

Nous sommes 90 salariés à Figeac, avec un rythme d’embauche de trois à cinq personnes par an. Nous doublons notre capacité en saison, de septembre à décembre. Nous allons continuer sur ce rythme, sans à-coup.

Pourquoi avoir racheté l’entreprise Spanghero ?

Nous ne voulons pas parler du passé et des affaires. L’entreprise Larnaudie a acquis les actifs de La Lauragaise (NDLR : ex-société Spanghero à Castelnaudary), le 1er août 2014. Nous avons remis à plat les process de production, avec une stratégie qualitative, en créant une nouvelle marque, Les Occitanes, pour valoriser deux appellations reconnues que nous n’avions pas : le cassoulet de Castelnaudary et la véritable saucisse de Toulouse. L’effectif est de 86 personnes.

Y aura-t-il des échanges ou des passerelles avec Figeac ?

Les Occitanes gardent les plats cuisinés et la saucisse fraîche à griller. Figeac le foie gras. Les spécificités de chacun et les dimensions de production sont bien distinctes. Par contre, la synergie des métiers de support, comme la logistique, l’informatique, le commercial, se mettent en place, pour mutualiser.

La suite sur ladepeche.fr