Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Le fabricant de galettes de Malansac Crep’Innov racheté (56)

Atelier Sarrasin Crep'Innov agroalimentaire bio sans gluten usine bretagne morbihan investissement fusion-acquisition
Share Button

La société artisanale de Malansac est reprise par le groupe bourguignon Buffon, spécialisé dans les biscuits au sarrazin. Objectif : surfer sur la tendance du moment qui fait la part belle au blé noir.

Exit Crep’Inov, place à Maison Malansac. Crep’Inov, la société artisanale malansacaise de fabrication de galettes au blé noir, sans gluten et de crêpes au froment, vient d’être rachetée par le groupe bourguignon Buffon.

Celui-ci possède déjà un atelier de fabrication de biscuits au sarrasin à Montbard (Côte d’or). Nicolas Crabot et Benoît Wartel, ses deux propriétaires associés depuis trois ans, veulent « créer une synergie autour du sarrasin et de (leurs) productions. Ce qui nous anime, ce sont ses qualités et ses vertus nutritionnelles ».

Une nouvelle marque

Les deux entrepreneurs misent sur le savoir-faire artisanal de l’entreprise, créée en 2009, et sur son identité régionale. En la rachetant, ils l’ont aussi rebaptisée en créant la marque Maison Malansac. Leur objectif ? « Mettre en avant la qualité des recettes, le soin apporté à la sélection des farines de blé noir et le savoir-faire extraordinaire que nous avons acheté ».

Treize salariés et trois embauches

Dès le 5 juillet, cette nouvelle marque sera accompagnée d’un changement d’étiquettes des produits dans les lieux de diffusion habituels et d’une nouvelle gamme de biscuits au sarrasin, salés et sucrés, produits par l’atelier bourguignon.

 Les nouveaux propriétaires conservent « les recettes qui ont fait la réputation » de l’entreprise de Malansac et ses 13 salariés. Trois postes ont été créés. Un directeur de site, Nicolas Ravenel, a été recruté. Les nouveaux patrons de Maison Malansac étudient déjà des projets de développement, comme la production de « chips au sarrazin ».

 

Lire la suite: Ouest-France