Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Le groupe agroalimentaire Le Graët et l’Armement Porcher fusionnent (22)

Le Graet agroalimentaire Porcher fusion acquisition investissement bretagne usine entrepot logistique
Share Button

Noël Le Graët et Jean Porcher, les deux présidents fondateurs de leurs entreprises costarmoricaines, unissent leurs forces. Ils l’ont annoncé ce mardi 7 août, au soir : ils veulent consolider l’avenir.

Le groupe d’industries agroalimentaires Le Graët, basé à Guingamp, et l’Armement Porcher, basé à Saint-Alban ont annoncé mardi soir, une nouvelle importante pour leur groupe respectif. « Nous avons décidé de fusionner. »

Transformation et armateur s’unissent

Noël Le Graët et Jean Porcher ont passé un accord commun. « L’armement Porcher est le meilleur de l’Ouest. Il compte 17 bateaux, assure le président fondateur du groupe guingampais, aussi président de la Fédération Française de Football (FFF).

De mon côté, j’ai besoin de poissons. Nous avons longuement réfléchi et discuté. Cette solution est la meilleure pour consolider nos groupes. La transformation et un armateur s’unissent. Nous avons besoin l’un de l’autre. Nous visons la performance. »

« Nous ne voulons pas être rachetés un jour »

Pour Jean Porcher, cette décision est aussi importante. « La Bretagne Nord est souvent décriée. On parle des éoliennes offshore. Moi, je vous dis qu’il y a du poisson. Vous savez qu’il y a des quotas. Nous allons nous battre là-dessus. »

Mais pour les deux chefs d’entreprise, il faut aussi asseoir la pérennité de ces entreprises bretonnes. « Nous n’avons pas le choix, lancent-ils. Nous ne voulons pas vendre un jour nos entreprises et être rachetés par des entrepreneurs chinois. Nous voulons rester dans les Côtes-d’Armor. »

De l’embauche chez Jean Porcher

Jean Porcher insiste sur le fait que la criée d’Erquy reste un élément important. « Nous y ferons très attention. »

Les industries agroalimentaires Le Graët emploient 800 salariés et possèdent trois pôles industriels aux métiers complémentaires : transformation de produits de la mer, métiers de la conserve et pôle surgelés. Elles comptent plusieurs filiales comme Celtigel, Mère Lalie, Stéphan… Chiffres d’affaires : 200 Md’€ en 2017.

De son côté, l’Armement Porcher emploie 250 personnes. « Et nous allons en embaucher une centaine sur Saint-Alban », rajoute-t-il. Chiffre d’affaires en 2016 : 7,6 m d’€.

L’avenir semble donc plus serein pour les familles Le Graët et Porcher. « Nous sommes dans une phase de transmission à nos enfants. Et nous voulons rester deux groupes financièrement solides. »

Le groupe Le Graët-Armement Porcher verra donc le jour. « C’est dans les tuyaux », concluent les deux hommes.

 

Lire la suite: Ouest-France