Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

LSDH multiplie les projets d’investissement et recrute (45)

LSDH usine agroalimentaire investissement Loiret
Share Button

La Laiterie de Saint-­Denis-­de-­l’Hôtel se lance dans de nouvelles activités. Elle va investir 250 millions d’euros sur trois ans. Et recruter de 100 à 150 personnes, dont environ 50 à Saint-­Denis-­de­l’Hôtel.

Extraction végétale 

Emmanuel Vasseneix, le PDG de LSDH, a décidé de faire construire un centre d’extraction. Une première pour le groupe… et pour l’Europe ! La construction de 15.000 mètres carrés se fera face à l’usine de Saint­-Denis­-de-l’Hôtel, sur 16 hectares. L’entreprise pourra donc extraire du jus de riz, d’épeautre, de soja, de lupin, d’avoine et de quinoa. Les travaux, d’un coût de 20 millions d’euros, devraient démarrer en 2019.

Logistique

LSDH va construire un site logistique, peut-­être avec un autre industriel, sur la zone d’activités de Fay-­aux-­Loges, pour stocker ses produits à température ambiante. Les travaux ne démarreraient qu’en 2021. Le groupe a acheté 20 ha, pour y construire 30.000 mètres carrés, sur près de 35 m de haut. Un investissement de plus de 20 millions d’euros.

Stock produits froids

Les Crudettes, la filiale du groupe spécialisée dans les salades sous vide, à Châteauneuf­sur­Loire, va également profiter des investissements. Avec un nouveau bâtiment de 15.000 mètres carrés sur cinq hectares, voisin de l’existant, pour stocker et expé­dier les produits froids. Début des travaux en 2019, pour 20 millions d’euros. Le groupe va également construire un pôle de préparation et un atelier de stockage pour les produits frais, à Saint­-Denis.

Serres du futur

L’usine des Crudettes va être dotée d’une « serre du futur » de 4.000 mètres carrés, à partir de juin, pour faire pousser sa propre salade et des herbes aromatiques en saison creuse, sans pesticide, ni insecticide. L’objectif est, ensuite, de commercialiser ces serres.

Bouteilles plastiques

D’autres investissements, dans la continuité de l’existant, sont prévus. Comme une nouvelle ligne, cette année, pour les bouteilles plastique sans opercule, suivie de deux autres en 2019, à Saint-Denis-­de-­l’Hôtel. Un investissement d’environ 20 millions d’euros. Pour recycler ces bouteilles, faites d’une matière plastique particulière, LSDH s’est associé avec Paprec, et a ouvert une usine de valorisation en région parisienne.

Hors Loiret

Des travaux d’optimisation auront également lieu à l’usine de Varennes-­sur-Fouzon (Indre) et en Alsace. Dix millions d’euros pour chaque usine. L’usine de L’Abeille, à Cholet, va être dé­placée et reconstruite, à partir de début 2019. Un coût de 70 millions d’euros.

La suite sur : La Rep’