Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Normandie : un second site de production pour les madeleines Jeannette (14)

Jeannette Biscuiterie madeleines agroalimentaire calvados normandie usine investissement
Share Button

L’entreprise Jeannette 1850 poursuit son développement. Après la relance de l’activité en 2015 dans un local à Démouville, un second site de production à Colombelles, près de Caen (Calvados), va ouvrir en septembre 2017.

C’est une extension voulue depuis longtemps. La biscuiterie Jeannette va ouvrir un second site de production à Colombelles, près de Caen (Calvados) en septembre 2017, après la relance de l’activité en 2015 dans un local à Démouville. La nouvelle usine de 3 200m2, trois fois plus grande que celle déjà existante, s’étend sur un terrain de 13 000 m2 « et une extension est encore possible », précise Georges Viana, le patron de Jeannette.

Le local, acheté pour un peu moins de 2 millions d’euros par un actionnaire de l’entreprise au début du mois de janvier 2017, est pour l’instant vide mais les premiers aménagements intérieurs doivent commencer fin juin. « Nous espérons sortir notre première madeleine en septembre ». Ce deuxième site représente un investissement de 4,5 millions d’euros pour l’entreprise. Georges Viana envisage de recruter progressivement jusqu’à 35 employés « si la nouvelle usine marche à plein régime ».

Atteindre les 5 tonnes de production par jour

Le matériel de ce second site de production, plus performant avec, par exemple, un four en longueur qui permet de cuire les madeleines en continu sans perte de chaleur mais avec un gain de productivité, doit permettre sur le long terme de multiplier par cinq la production, « c’est-à-dire, atteindre les 5 tonnes de production de madeleines par jour », explique Georges Viana. Actuellement, sur le site de Démouville 31 000 madeleines sont produites chaque jour. « Clairement cette extension est nécessaire parce qu’aujourd’hui nous sommes obligés de refuser des commandes par manque de place ». Un site de production de plus de 3 000 m2 était l’idée initiale de Georges Viana, lorsqu’il a repris l’entreprise. « Mais avec la situation financière de l’époque nous en avons fait la « version light » à Démouville« . C’est donc la crème de la crème que propose ce patron à sa vingtaine de salariés.

Du bio et du sans gluten

La production actuelle de madeleines et celle des certifiées bio, sur le marché dans quelques semaines, se feront donc dans la nouvelle usine. Quant à celle de Démouville, elle sera en grande partie dédiée à la production sans gluten qui est prévue pour 2018...

La suite sur: Tendance Ouest