Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Pet Food : La Normandise investit 30 millions d’euros (50)

La Normandise usine pet food normandie vire stockage logistique agroalimentaire
Share Button

L’entreprise familiale spécialisée dans la fabrication d’aliments pour les marques distributeurs va se doter de nouvelles chambres froides.

Face à un carnet de commandes bien rempli, l’usine de La Normandise (600 salariés) ne peut plus pousser les murs. L’entreprise va investir 30 millions d’euros sur trois ans pour agrandir ses locaux de 22.000 m2. Sur la même période, 150 personnes devraient être recrutées. « Nous sommes confrontés à un marché des matières premières qui se tend et nous devons diversifier nos sources d’approvisionnement. Il nous faut donc aménager plus de chambres froides pour stocker, notamment les 120 tonnes de viandes utilisées chaque jour, et plus de salles pour préparer de nouveaux plats », indique Jean-Charles Duquesne, directeur général chargé de la partie commerciale et vétérinaire.L’entreprise familiale, qui dispose d’un portefeuille de 500 recettes différentes, réalise un chiffre d’affaires de 103 millions d’euros, dont 60 % à l’export. Avec 70 % de ses produits destinés aux chats, la société propose des terrines pour chats âgés, des croquettes pour chats stérilisés ou des recettes pour la beauté du pelage pour des animaux à poil long au moment de leur mue ! Elle s’est spécialisée dans les portions individuelles pour chats et chiens de petite taille (moins de 10 kg).

Numéro un des pochons et barquettes

Créée en 1991, La Normandise est numéro un des fabricants français de pochons et barquettes pour les marques de distributeur. 65 % de sa production est vendue aux grandes enseignes françaises. Derrière Mars et Nestlé, l’entreprise se classe troisième sur le marché national. Leader sur le pochon (portion de 100 grammes en emballage souple), elle en produit 300 millions par an, un chiffre en croissance de 3 à 7 %. La Normandise, qui développe aussi ses propres gammes (Plaisir et Equilibre & Instinct)…

La suite sur: Les Echos