Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

SOFRINO investit dans un nouvel entrepôt frigorifique à Pleugueneuc (35)

Entrepôt frigorifique Rennes Ille-et-Vilaine
Share Button

L’entreprise Sofrimaix a fait une demande pour exploiter une unité d’entreposage frigorifique sur la zone d’activités la Coudraie. Elle a fait l’acquisition de 51 000 m² et souhaite, dans un premier temps, construire un entrepôt agroalimentaire de 14 000 m² avec une possibilité de 40 à 50 emplois à la clé..

L’investissement, pour l’entreprise, s’élève à 16 millions d’euros. « De toute façon, pour cette implantation, le dernier mot reviendra à l’Agence environnementale », signale le maire Loïc Régeard.

Réduction des charges énergétiques

Yannick Hautbois, référent en énergie et eau du conseil général d’Ille-et-Vilaine, est intervenu dans le cadre de l’aide aux communes à la réduction des charges énergétiques.

« Entre 2011 et 2014, la consommation en énergie a augmenté de 30 % et les dépenses de 29 %. Cette augmentation est liée au changement d’énergie et à l’extension du groupe scolaire », souligne Yannick Hautbois.

Les principaux bâtiments consommateurs d’énergie restent le groupe scolaire et la salle multifonctions. « Nous avons réalisé un travail visant à améliorer la gestion du chauffage et de la ventilation sur l’ensemble école, garderie et bibliothèque. Il reste quelques réglages de chauffage à effectuer en début de saison prochaine », ajoute-t-il. Ces consommations sont, comparativement, dans la moyenne des communes de la même taille que Pleugueneuc.

Nouvelle compétence communautaire

Après le désengagement des services de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer), qui n’assureront plus l’instruction des Autorisations du droit des sols (ADS) pour les communes appartenant à un EPCI (Établissement public de coopération intercommunautaire) de plus de 10 000 habitants, à compter du 1er juillet, date du désengagement de l’État, la communauté de communes a décidé de mettre en place un service pour prendre le relais.

Pour qu’il soit opérationnel, chaque commune doit approuver le projet de modification des statuts de la communauté de communes, afin d’élargir son champ de compétence.

La suite sur: Ouest-France