Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Tipiak. 4 M€ investis dans son usine agroalimentaire de Fouesnant (29)

Tipiak usine industrie agroalimentaire Fouesnant Bretagne plats cuisinés surgelés
Share Button

4 M€, c’est le montant de l’investissement que vient de réaliser Tipiak à Fouesnant (29). Dont trois pour changer toute sa production de froid et abandonner le fréon sur ce site spécialisé dans les plats cuisinés surgelés.

Les travaux pour la création de l’unité « Antartica » ont été lancés en début d’année et les premiers tests réalisés en juillet. Tipiak se donne jusqu’à la fin de l’année pour optimiser son nouveau procédé de production de froid et opérer la bascule complète.

Réduire la consommation d’électricité de 20 %

« Notre but est de réduire l’empreinte énergétique et la consommation d’électricité de 20 % », explique Éric Houel, le directeur des opérations du groupe. « Tipiak fait partie des entreprises qui ont fait le choix stratégique d’abandonner le fréon et de passer à l’ammoniac et au CO2 », précise-t-il.

Dans la zone industrielle de Parc C’Hastel, à Fouesnant, l’usine de 11.000 m² couverts, certifiée ISO 50001 (énergie) sur un terrain de 3 ha fonctionnait jusqu’à présent avec plusieurs petites salles de machines de froid produit par compression du fréon. Elles laissent désormais la place à une unité centrale déclarée au titre des installations classées. Le CO2 permet de descendre à des températures de -40ºC et l’ammoniac à -20ºC pour la fabrication et le stockage des coquilles Saint-Jacques, crêpes, galettes et autres coqs au vin, blanquettes, couscous, paellas surgelés. Ce qui a nécessité le changement de tous les équipements.

« Un pari sur la pérennité de Fouesnant… »

« C’est un pari sur la pérennité du site de Fouesnant », affirme Éric Houel. « C’est un investissement pour trente ans », ajoute Éric Vibert, le directeur de l’usine. Alors que Tipiak avait racheté, en 1984, la conserverie Laïta, c’est en tout cas le plus important investissement depuis 2004 et le rapatriement à Fouesnant de l’usine Celva de Trégunc.

Fouesnant est l’un des sept sites de production en France de Tipiak, 1.234 salariés. Avec celui de Marans (Charente-Maritime), 66 salariés, il compose le pôle plats cuisinés surgelés du groupe nantais à côté des pôles « épicerie », « panification » et « traiteur pâtissier ». Une activité qui pèse 31 % des 186 M€ de chiffre d’affaires global en 2014.

« La croissance du groupe, +6,4 %, est tirée par le secteur du froid, dont une partie est réalisée à Fouesnant », souligne Éric Houel.

De 150 salariés à 250 en saison haute

« Notre progression est de 10 % par an. Nous sortons 10 % de produits nouveaux tous les ans », complète Éric Vibert. Avec une saisonnalité de plus en plus accrue et notamment avec le développement de produits festifs de fin d’année.

« On va vers des produits de plus en plus sophistiqués, des recettes de plus en plus élaborées », précise-t-il. Ce qui explique que 30 cuisiniers de métier font partie des 150 salariés de Tipiak à Fouesnant.

La suite sur: Le Télégramme