Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Bretzel Burgard investit plus de 3 millions d’euros pour augmenter la capacité de son usine agroalimentaire de Hoerdt (67)

Bretzel Burgard investit plus de 3 millions d’euros pour augmenter la capacité de son usine agroalimentaire de Hoerdt (67)
Share Button

Bretzel Burgard : sa recette pour la croissance

Le suramortissement : des chefs d’entreprise témoignent

Bretzel Burgard, le fabricant de bretzels, sandwichs surgelés, autres produits traiteurs et de snacking a le vent en poupe. Reprise en 2001 par Nathalie et Emmanuel GOETZ – alors qu’elle réalisait un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros et comptait 97 salariés – l’entreprise dépassera en 2015 les 19 millions de chiffre d’affaires et poursuit sa croissance à un rythme soutenu.

La mesure de suramortissement bien accueillie

Pour soutenir un tel développement, la société réalise actuellement un investissement de plus de 3 millions d’euros pour augmenter la capacité de production de son usine de Hoerdt (67) améliorer les conditions de travail des 185 salariés du site. « Nous doublons quasiment la taille de l’usine pour atteindre 9000 m2. Environ 2 millions d’euros sont consacrés à l’aménagement du bâtiment pour augmenter la taille des ateliers, intégrer une nouvelle ligne et répondre aux exigences de très hauts standards qualitatifs, notamment la certification anglo-saxonne BRC. Plus d’un million d’euros ont par ailleurs investis dans l’achat de matériel ».

Les dirigeants accueillent donc avec satisfaction la mesure de suramortissement annoncée en avril par le gouvernement : « Une thermoformeuse pour le conditionnement des nouveaux canapés apéritifs, un outil de découpe de pain à jet d’eau haute pression, de nouveaux fours pour l’atelier de boulangerie, etc. : nos dépenses éligibles à cette mesure s’élèvent à 710 000 € a priori  ».

Bretzel Burgard pourra ainsi bénéficier d’un allègement d’impôt sur les sociétés d’environ 90 000 €, déduits sur la durée d’amortissement du matériel. « Nous aurons sûrement d’autres investissements d’ici l’année prochaine qui pourront aussi bénéficier de ce suramortissement, notamment au niveau des magasins parmi nos 14 succursales de vente  ».

Lire la suite sur: Direccte Alsace