Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

Harry’s : le grand déménagement à Montierchaume (Indre)

Harrys Pain Montierchaume Usine Agroalimentaire Bâtiment Immobilier
Share Button

Harry’s-Barilla poursuit l’agrandissement de son site de La Malterie, à Montierchaume. Le transfert des machines est en cours. L’usine historique du Grand-Pré, à Châteauroux, fermera en 2016.

Les travaux se poursuivent autour de l’immense bâtiment flambant neuf du site de Barilla, à Montierchaume. Le week-end dernier, une grue haute de 70 m a été installée pour poser, sur le toit, une centrale de traitement d’air de 5 tonnes. Ce hangar, vaste de 10.500 m2, est destiné à accueillir, à terme, trois lignes de production de pains et viennoiseries, venues du site du Grand-Pré.

Créations d’emplois prévues

L’usine historique située à la sortie de Châteauroux, en direction de Cap Sud, vit en effet ses dernières années. « Les locaux, situés en ville, ne sont pas extensibles et ne sont plus adaptés aux contraintes réglementaires », rappelle Sébastien Machet, directeur du site. En juillet 2016, ces lieux, dans lesquels des milliers de Castelroussins ont travaillé, seront définitivement fermés.
Le démontage des machines a commencé. Trois d’entre elles seront transférées à La Malterie ; deux autres iront rejoindre les usines de Lyon et de Gauchy (Aisne). Pas d’inquiétude, cependant : la totalité des effectifs sera conservée, soit plus de 500 salariés qui, dans un an et demi, auront tous rejoint l’usine de La Malterie. « Barilla s’engage à ce qu’il n’y ait aucun licenciement et travaille même à la création d’emplois, grâce à l’accélération prévue de la croissance de la marque Harry’s », souligne le directeur.
Le déménagement des lignes de production s’accompagnera, en effet, d’un investissement conséquent en matériel neuf, comme cet impressionnant four de cuisson lente de 40 m de long, déjà installé dans le nouveau bâtiment. « Cette année, soixante-dix salariés du Grand-Pré rejoindront Montierchaume. Le reste suivra durant le premier semestre 2016, détaille le directeur. Pour les préparer, nous organisons actuellement des sessions de formation à La Malterie. »

La suite sur:  La Nouvelle République