Actualités du secteur immobilier agroalimentaire

Toute l'actualité de l'investissement agroalimentaire : acteurs majeurs du secteur agroalimentaire, acquisitions, fusions, extensions d'usines agroalimentaires ...

De nouvelles installations de production chez Nataïs à Bézéril (32)

Natais Popcorn investissements agroalimentaire usine stockage
Share Button

Le leader européen du pop-corn a inauguré hier, en compagnie du président de la région Martin Malvy, ses nouvelles installations. Elles permettront à l’entreprise d’augmenter de 12 000 tonnes les capacités de stockage de maïs à éclater.

Bézéril, commune de 130 habitants, et une entreprise d’agroalimentaire (Nataïs) avec autant de salariés. La situation prête à sourire mais on parle bien du village comme étant «la capitale européenne du pop-corn à éclater». Et ce n’est pas près de changer, tant l’entreprise s’émancipe rapidement. Les derniers travaux en date, à savoir le chantier entrepris le 1er décembre 2014, offre aujourd’hui de nouvelles installations dans l’entreprise. La région ayant soutenu le projet à hauteur de 1 million d’euros, dont 500 000 € de crédits européens FEDER, c’est légitimement Martin Malvy qui s’est chargé d’inaugurer les nouveaux aménagements hier. «Avec 250 producteurs gersois, 40 000 tonnes par an de maïs transformé, 130 emplois, et 90 % du chiffre d’affaires réalisés à l’exportation, Nataïs est un des marqueurs de rapprochement entre laboratoires de recherche, production et transformation», indique le président. «C’est l’innovation qui nous permettra de redevenir compétitifs. C’est un mouvement que nous accompagnons, comme ici, depuis des années. Nataïs est un bel exemple de réussite dans le secteur agroalimentaire».

«Un marché très compétitif»

Avec ces nouveaux bâtiments, dont le montant total est de 3,5 millions d’euros, l’entreprise entend poursuivre son développement commercial sur les activités Vrac (cinémas, forains et industriels). Les installations accueilleront une collecte en progression de 15 % par rapport à l’an dernier. «Notre objectif est de maîtriser toujours davantage la qualité de nos produits tout en apportant des gains de productivité significatifs, indispensables pour défendre notre passion dans un marché très compétitif» précise Michael Ehmann, PDG de l’entreprise.

Leader européen et connaissant une forte croissance du grand export, l’entreprise poursuit, en parallèle de ces nouvelles constructions, son accompagnement très étroit avec ses 240 agriculteurs partenaires du sud-ouest.


La consommation d’eau réduite de 20 %

Au-delà des nouvelles installations, l’entreprise a mis en place une stratégie de développement durable commune avec les agriculteurs en réduisant de 20 % la consommation d’eau et sur la fourniture de semences, tout en garantissant un maïs sans OGM.

L’article sur: ladepeche.fr